Introduction. 1. De la création du temps et des Anges

Cette première rencontre du catéchisme pour adulte présente une vision de l’ensemble des mystères de la foi puis traite de la création du temps et du monde angélique à travers lesquels Dieu se révèle comme l’Eternel :

2. De la création du temps, de l’homme et de la femme

Cette seconde rencontre développe le mystère du temps dont se sert Dieu pour nous glorifier. Nous y rencontrons Adam et Eve et en raison du péché originel nous contemplons la Nouvelle Eve et le Nouvel Adam venu à notre secours.

3. De la Trinité Sainte au dessein divin

Après avoir évoqué la création de l’homme et de la femme, cette troisième rencontre du catéchisme aborde le mystère de Dieu tel qu’Il est en lui-même puis évoque le dessein divin à l’œuvre dans la Création : l’adoption filiale.

4. Du commencement et de la fin

En cette quatrième rencontre il est question de Dieu, commencement et fin de toutes choses. Nous retrouvons les anges et les hommes partageant une même fin : la béatitude.

5. De la coopération de la nature et de la grâce, en chemin vers la béatitude ; première partie.

En cette cinquième rencontre il est question de la béatitude vers laquelle nous cheminons ici bas demandant de coopérer les uns avec les autres dans le monde tout en coopérant avec Dieu afin de mériter la vie éternelle. Afin de manifester la vocation de l’homme, cette catéchèse nous met à l’école de Saint Augustin méditant Gn 2, 15 : « Et le Seigneur Dieu prit l’homme qu’il avait créé et le plaça dans le paradis pour le travailler et le garder ».

6. De la coopération de la nature et de la grâce : travail de l’homme, travail de Dieu ; deuxième partie.

En cette sixième rencontre du catéchisme, nous reprenons la méditation que Saint Augustin propose du verset « Et le Seigneur Dieu prit l’homme qu’il avait créé et la plaça dans le paradis pour le travailler et le garder » (Gn 2, 15). En cela il nous invite à nous interroger sur le travail de l’homme comme sur le travail de Dieu… En nous plaçant à l’école de Saint Augustin, cette catéchèse nous permet d’illustrer la nécessaire coopération de la nature et de la grâce.